Hors-piste et ski de randonnée à la frontière autrichienne

Dolomites, les montagnes rouges

Un peu d'histoire

Les Dolomites, au nord du Veneto à mi chemin entre Venise et Innsbruck, offrent des paysages grandioses et hors du commun où les parois de pierre rouge portent encore des traces des combats acharnés de la Première Guerre mondiale. 

Les Dolomites sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2009, qui protège « une série de paysages de montagne hautement distinctifs et de beauté naturelle exceptionnelle ». 

Ce massif au nord des Alpes italiennes compte 18 sommets de plus de 3000 mètres (point culminant : la Marmolada, 3343m) et constitue en effet un des plus beaux paysages de montagne du monde, caractérisé par des murailles verticales, des falaises abruptes et une forte densité de vallées très étroites, longues et profondes. Certaines des falaises rocheuses s’élèvent à plus de 1500 mètres d’altitude et comptent parmi les murailles calcaires les plus hautes du monde. 

En 1915, lorsque l'Italie entre en guerre aux côtés des Alliés, le front s'installe le long de la frontière autrichienne, dans les montagnes.  À beaucoup d'endroits, des traces de la guerre (tunnels dans la roche, fortifications, éclats d'obus rouillés) sont encore visibles. Bon nombre de chemins de randonnée et Via Ferrata actuels étaient alors des voies d’approvisionnement.

Plus de 600 000 morts des deux cotés en trois ans de guerre, dont un tiers dans les avalanches, un tiers mort de froid et un tiers au combat, et au moins le triple de blessés. Sans compter les milliers de morts des populations civiles évacuées.

En un seul jour, le “Vendredi Blanc” 13 décembre 1916, 10 000 soldats furent tués par des avalanches dans les Dolomites. Aujourd’hui encore il est fréquent que les glaciers, en se retirant, relâchent de tristes restes de la Grande Guerre : ossements, objets en cuir ou paquets de laine gris-verte, restes de Kaiserjager ou Alpini inconnus.

Pourquoi c'est bon à skier

Le meilleur enneigement de la région, personne hors des pistes, une grande variété de pentes, de magnifiques forêts et un accès facile aux autres vallées de la Sella Ronda : le Passo Pordoi vers Canazei, le Passo Campolongo qui s’ouvre sur l’Alta Badia et Corvara et le Passo Pordon vers les 3 300m de la Marmolada et Malga Ciepela.

Pourquoi il y fait bon vivre

Un bel hôtel familial à l’atmosphère tyrolienne comme base pendant une semaine mixte de randonnée et de hors-piste par gravité, des itinéraires magnifiques et perdus dans une nature spectaculaire, des descentes hors-pistes à partir des remontées mécaniques et les pistes pour rejoindre l’hôtel. Le charme de l'accueil et de la gastronomie à l'Italienne avec une petite touche autrichienne

Au programme

 

Quand partir dans les Dolomites ?

Fin Janvier - Début Février

7 jours de voyage

RV samedi soir à l'hôtel pour le dîner
Les aéroports les plus proches sont Bergamo (RyanAir) et Venise. (Compter 2h30 de route depuis Venise jusqu'à Arabba)

6 jours de ski

Du dimanche matin au vendredi soir, une semaine de ski essentiellement en hors-piste par gravité depuis les remontées, avec quelques randonnées permettant de s'enfoncer dans ces paysages spectaculaires pour des itinéraires sauvages

6 participants maximum pour un guide

Il est possible de faire partir un 2e guide si vous êtes un groupe constitué plus nombreux

 

Niveau de ski

Niveau Physique

Engagement

Prix

€€€€€

Ils ont skié avec nous

Athenais

« Bete voyage avec TopSki »

Athenais
Jérôme

« Bonne organisation, guide sympa et ski au top! N’hésitez pas à signer »

Jérôme
Bart

« Voyage hors du temps »

Bart