Ski de randonnée le long du plus profond fjord d'Islande

Péninsule des Trolls : glaciers au bord de l'Eyjafjordür

Un peu d'histoire

Ce petit pays insulaire au climat rude et aux volcans dangereusement actifs a une histoire mouvementée et une tradition de vision sociale progressiste. Située à la séparation des plaques tectoniques eurasienne et nord-américaine entre le Groenland et la Norvège, l'Islande compte 130 volcans et failles éruptives actives, ainsi que des sources thermales et des geysers. Dernière en date d'une longue série d'eruption massives, celle du volcan Eyjafjöll en mars 2010 à eu de nombreuses répercussions sur le trafic aérien mondial. Le point culminant de l'île est le volcan Hvannadalshnjúkur (2 110 m), au sud-est de l'île. 10 % du territoire est encore recouvert de glaciers. Grâce au Gulf Stream, l'Islande a un climat océanique tempéré, soumis à l'influence des vents froids polaires.   Au nord, la péninsule des Trolls - Tröllaskagi est remplie de montagnes, de vallées profondes et de quelques glaciers; Kerling est la montagne la plus haute de la péninsule avec ses 1538 mètres. Difficilement accessible jusque dans les années 1970, commence seulement à gagner en popularité grâce à ses villages charmants et typiques, ses possibilités de randonnée et sa beauté à couper le souffle. Siglufjordur qui sera notre premiere base n'était accessible par la route qu'en été jusqu'en 1967.  Akureyri, la capitale du Nord au bord de l'Eyjafjörður, est la seconde ville d'Islande.   Vers 880, le norvégien Ingólfur Arnarson s'installe sur la côte sud est de l'île en compagnie de sa femme, Hallveig Fródadóttir, et fondent un petit village qui deviendra Reykjavik. L'île est dorénavant appelée la terre de glace, Island. Ces communautés créent en 930 le premier parlement du monde, l'Alþing, pour établir les lois et régler les contentieux. En l'an 1000, sous la pression de l'Alþing l'Islande abandonne les dieux scandinaves pour se tourner vers le christianisme et abolit l'esclavage.

 

C'est la période faste de la création des sagas qui retracent les hauts faits des premiers habitants de l’île, transmises uniquement par voie orale de génération en génération jusqu'en 1230. (Confisqués par le Danemark, les manuscrits ne seront restitués qu'en 1971) En 1262 après une longue période de guerre civile l'Islande passe sous la domination de la Norvège, puis du Danemark (1380). L'Islande entre alors dans une longue période de déclin et de misère et est confrontée à de grandes catastrophes naturelles, à la famine et à de graves épidémies qui déciment ou poussent à l'exil plus de la moitié de la population. En 1800, la dissolution de l'Alþing entraine la montée de mouvements nationalistes qui finissent par aboutir en 1918 à l'Acte d’Union conférant à l’Islande le statut d’état associé, le chef d’état étant toujours le roi du Danemark. En 1940 le Danemark est envahi par les armées allemandes. L’ Alþing en profite en 1942 pour déclarer unilatéralement la dissolution de l’Union. L'indépendance est définitivement proclamée en 1944. Des bases ont été établies pendant la guerre par la Grande-Bretagne puis les Etats Unis, pour garder le contrôle de l’Atlantique Nord ; la base de Keflavik rendue par les USA en 2006 est aujourd'hui l'aéroport international. Les infrastructures routières se développent et en 1974 il devient possible de faire le tour complet de l’île par la route circulaire. En 1980, Vigdís Finnbogadóttir est élue présidente de la République d’Islande, première femme à accéder démocratiquement à la présidence d’un état européen. En 2008, l’Islande est confrontée à une grave crise financière qui l’oblige à demander l’aide du FMI et à nationaliser les trois plus grandes banques du pays. C'est l'occasion d'une grande réflexion sur l'avenir du pays, et en 2011, une assemblée constituante formée par un système original de tirage au sort et d’élections a procédé à une refonte de la constitution.

Pourquoi c'est bon à skier

De belles montagnes qui tombent en pente douce vers la mer, d'importantes précipitations pour un épais manteau neigeux, des sommets plus alpins à 1500m, des montées faciles au bord de la mer, d'immenses vallées aux pentes vierges, personne nulle part

Pourquoi il y fait bon vivre

Les incroyables paysages volcaniques, les geysers et les lacs aux couleurs minérales. Les piscines chaudes en plein air après le ski. L'ambiance des tavernes scandinaves. L'accueil chaleureux des Islandais.

Au programme

Quand partir en Islande ?

De fin Mars à début Mai

11 ou 8 jours de voyage

RV mercredi/samedi après-midi à l'aéroport de Reykjavik pour prendre la magnifique Route 1 qui fait le tour de l'île vers Siglufjörður, tout au nord de la Péninsule des Trolls. Jeudi soir départ vers le sud pour rester les deux dernières nuits au bord du Eyjafjörður au nord d'Akureyri. Une après-midi pourra être consacrée au lac de Mytvan, un lac de sources chaudes au paysage extraordinaire. Retour à Akureyri samedi matin pour le vol de retour vers Reykjavik

9 ou 6 jours de ski

Du jeudi/dimanche matin au vendredi soir, ski de randonnée en dessous de 1500m d'altitude, le long des fjords protégés de la cote sud-est. Au début de la semaine, randonnée en étoile tout au nord de Tröllaskagi depuis Siglufjörður. Dénivelés de 300 à 900m. En seconde partie, exploration des sommets plus élevés vers l'intérieur des terres plus au Sud. Dénivelés de 500 à 1000m. La faible altitude réduit considérablement l'effort de la montée.

6 participants pour 1 guide, 12 pour 2 guides
Niveau de ski

Niveau Physique

Engagement

Prix

€€€€€ / €€€€€

Ils ont skié avec nous

Olivia

« Skieuse à Val d’Isère depuis de nombreuses années, en 3 matinées, j’ai redécouvert le domaine et des itinéraires insoupçonnés grâce à Top Ski. L’art d’être au bon endroit au bon moment avec des moniteurs guides à la fois gentils et compétents ! »

Olivia
Athenais

« Du très bon ski!

Athenais
Jérome

« Bon accueil, une équipe à l’écoute du client, serviable et gentillesse, bon ski de randonnée et hors-piste… Je recommande! »

Jérome